. .

The page is printed

News

DB Schenker : Programme en six points

Programme en six points : plus agile, plus rapide et d’avantage orienté vers le client

Dr Grube : « La Deutsche Bahn modernise ses structures ; notre stratégie DB2020 continuera de guider nos actions » • Des revenus plus élevés au premier semestre 2015 • Les grèves et les conditions climatiques difficiles pèsent sur l’EBIT • 700 millions d’euros économisés au seul niveau de l’entreprise

(Berlin, le 28 juillet 2015) La Deutsche Bahn lance un programme important de restructuration afin de préparer le Groupe pour l’avenir. Le Président-directeur général de DB, Dr Rüdiger Grube, a présenté la nouvelle ligne de conduite de l’entreprise et a annoncé, lors de la conférence de presse d’aujourd’hui consacrée aux résultats du premier semestre 2015 : « DB va devenir une entreprise plus agile, plus rapide, plus efficace et encore plus orientée vers le client. Une direction et des structures allégées, et une meilleure orientation vers les clients, nous permettront de relever avec succès les défis en rapide évolution dans le monde de la mobilité et de la logistique. »

Le Conseil de surveillance de DB AG a approuvé, la veille, le programme de restructuration. Ce programme comporte six points. Premièrement, le nombre des membres du Conseil d’administration du Groupe passera de huit à six. Deuxièmement, DB Mobility Logistics AG, qui avait été créée il y a quelques années en prévision d’une potentielle introduction en bourse, va fusionner avec DB AG, la société holding du Groupe. Cette étape permettra de réduire les structures redondantes et de simplifier les processus de coordination et d’approbation.

Troisièmement, l’actuelle division Technologie et environnement sera réaffectée. La Technologie, DB Systemtechnik, et la Gestion de la sécurité et de la qualité seront affectées à la nouvelle division Infrastructure, services et technologie, tandis que l’Approvisionnement et les TI (DSI) seront intégrés dans la division Finance/Contrôle de gestion ; l’Environnement sera rattaché à la nouvelle division Économie, juridique et réglementation ; enfin, le Développement durable relèvera de la responsabilité du Président-directeur général.

Quatrièmement, la distribution des tâches au sein du Conseil d’administration va être modifiée. L’un des aspects clefs de ce changement concerne les opérations ferroviaires intégrées en Allemagne, qui seront mieux reliées qu’auparavant : DB Schenker Rail sera associée à DB Longue Distance, tandis que DB Regio et DB Ventes rejoindront la nouvelle division Trafic et transport. « Cette nouvelle organisation nous permettra de nous concentrer encore davantage sur les opérations ferroviaires en Allemagne, auxquelles s’intéresse également tout particulièrement, et à juste titre, la population allemande », explique Dr Grube.

Cinquièmement, les fonctions de service et de services internes à DB seront réorganisées et regroupées au sein d’un Centre de service de la Deutsche Bahn, axé sur la transparence, la gestion des coûts et l’efficacité. Sixièmement, il sera possible de privatiser partiellement les branches DB Arriva et DB Schenker Logistics afin de stimuler l’évolution stratégique et de financer le développement de la croissance.

« Cette transformation débutera le 1er août », a déclaré Dr Grube. « La Deutsche Bahn modernise ses structures ; notre stratégie DB2020 continuera de guider nos actions. » Les mesures, désormais approuvées, impliquent des économies supplémentaires de plus de 100 millions d’euros par rapport au budget précédent au niveau de l’entreprise. Ainsi, en prenant en compte les mesures qui avaient déjà été approuvées, c’est en tout plus de 700 millions d’euros qui seront économisés d’ici 2020 aux seuls niveaux de l’entreprise et des fonctions d’entreprises. Ces mesures d’efficacité incluent également la rationalisation des organes de décision et des processus de rapports ainsi qu’un examen du portefeuille immobilier du Groupe. De plus, à l’avenir, les membres du Conseil disposeront chacun d’un seul bureau et non de plusieurs bureaux dans différents lieux.

L’étape suivante consistera à aborder les domaines d’action au niveau des unités commerciales, et à exploiter le potentiel supplémentaire en matière de synergies globales. Ces mesures seront mises en place au cours du deuxième semestre. Elles seront présentées par le Conseil de surveillance en même temps que la planification à moyen terme pour la période allant jusqu’en 2020, au cours de la réunion du Conseil de surveillance du 16 décembre 2015.

Lors de sa présentation des chiffres pour le premier semestre 2015, Dr Grube a fait remarquer que les nombreuses grèves menées au cours des derniers mois par le syndicat des conducteurs de train allemands (GDL), ainsi que les tempêtes multiples qui ont frappé l’Allemagne, avaient eu un effet très négatif sur la Deutsche Bahn au cours de cette période. « Les grèves ont mis la patience de nos clients à rude épreuve, ont nécessité énormément de temps et d’énergie de la part de nos employés et ont fait perdre à notre entreprise des revenus clefs », a constaté Dr Grube. Il poursuit : « Nous avons observé une incidence négative sur notre bénéfice d’environ 500 millions d’euros en 2014 et en 2015. »

Les revenus ont augmenté de 1,3 %, soit 266 millions d’euros, sur un an, pour atteindre 20 milliards d’euros ; mais cette hausse est en partie due à des effets de change positifs. Les bénéfices ajustés avant impôt et charges financières (EBIT) ont chuté de 18,2 %, c’est-à-dire de 198 millions d’euros, pour n’atteindre que 890 millions d’euros. Dr Grube précise : « S’il n’y avait pas eu les grèves, qui nous ont coûté 252 millions d’euros, notre EBIT aurait lui aussi été légèrement supérieur à celui de l’année dernière ; mais cela ne doit pas occulter le fait que nous sommes également confrontés à des défis structurels – défis que nous sommes déterminés à relever grâce à la transformation que nous avons mise en place. »

Le Directeur financier, Dr Richard Lutz, a ajouté : « Nos bénéfices au premier semestre ne sont pas satisfaisants. Cependant, maintenant que les grèves sont terminées, nous comptons bien être en mesure de dégager un EBIT de 2 millions d’euros au cours du second semestre. Les mesures que nous avons mises en œuvre, et que nous allons mettre en œuvre, seront à même de nous offrir la marge de manœuvre nécessaire pour financer de manière saine nos investissements prévus, notre croissance et nos campagnes de numérisation. »

Autre conséquence des grèves et du mauvais temps, la branche Transport voyageurs n’a pas pu assurer l’offre de service prévue. Le nombre de voyageurs empruntant les trains de la DB a baissé de 1,6 % au cours du premier semestre, pour n’atteindre que 985 millions de passagers, ce qui représente 16 millions de personnes en moins.

Le recul du secteur de la longue distance – de 1,2 % – a été moins marqué que celui – de 2,8 % – du transport régional et local.

L’entreprise affiliée internationale, DB Arriva, a enregistré de meilleurs résultats. Au cours du premier semestre, son chiffre d’affaires a augmenté de 165 millions d’euros, soit 7,5 %, par rapport à la même période l’année dernière, pour atteindre quasiment 2,4 milliards d’euros. Les voyageurs-kilomètres (voy-km) ont atteint 4,3 milliards, ce qui représente une hausse de 2,5 %. L’EBIT ajusté a légèrement baissé de 3 millions d’euros, soit 2,9 %, pour n’atteindre que 101 millions d’euros.

L’activité de transport de fret a également souffert de l’impact négatif des grèves et des tempêtes. Les tonnes métriques-kilomètres (tonnes-km) ont chuté de 6 %, pour passer de 52,0 milliards à 48,9 milliards au cours du premier semestre. Dr Alexander Hedderich, PDG de la filiale DB Schenker Rail AG, démissionnera de son poste à partir du 31 août et quittera le Groupe DB.

Le secteur logistique de DB Schenker a progressé au premier semestre. Le nombre d’expéditions par transport routier a augmenté de 3,8 % sur un an, le fret aérien a connu une hausse de 1,1 % et la logistique contractuelle a grimpé de 16,6 %. Seul le fret maritime a subi une baisse, de 3,5 %, au cours de cette période. Jochen Thewes, actuellement Président-directeur général de DB Schenker en région Asie-Pacifique, assumera les fonctions de PDG de la filiale Schenker AG et prendra donc la tête de l’unité opérationnelle DB Schenker Logistics, dès le 1er septembre.

Note aux médias :

Un dossier de presse électronique contenant un enregistrement sur DB sera disponible pour la télévision à partir de 10 h et la bande audio originale de la conférence de presse consacrée aux résultats semestriels sera disponible à partir de 14 h 30. Pour obtenir ce matériel, merci de contacter Jens Wohlfarth par téléphone : +49 (0) 30 7261-46204 ou par Internet : jwo@fischerappelt.de.

 

Last modified: 14.08.2015

To top of page