. .

The page is printed

News

DB Schenker accélère la numérisation de ses services logistiques

Au sein du Laboratoire DB Schenker pour la logistique et la numérisation, les experts de la société et de l'Institut Fraunhofer IML imaginent les solutions de demain

Essen/Dortmund, le 5 juillet 2016) Pour Markus Sontheimer, Directeur des systèmes d'information et de la numérisation chez Schenker AG, le développement du Laboratoire DB Schenker pour la logistique et la numérisation représente un formidable succès depuis son ouverture en janvier 2015. Au cours de leur visite des locaux, M. Sontheimer a présenté aux journalistes l'avenir de la logistique, un avenir que la société façonne à Dortmund en partenariat avec l'Institut Fraunhofer pour les flux matériels et la logistique (IML).

Les chercheurs de DB Schenker, de l'Institut Fraunhofer IML et de l'université technique de Dortmund ont pour ambition d'étudier et d'accroître le potentiel offert par les innovations et tendances numériques. Ils aspirent à concevoir le système logistique de demain en tirant parti de nouveaux outils, de solutions informatiques, de prototypes et d'imprimantes 3D. Ils ont également pour objectif d'élaborer des modèles d'affaires numériques et d'optimiser les processus de gestion des entrepôts grâce à l'innovation logicielle.

« Ce partenariat nous permet d'accélérer la numérisation des processus logistiques, indique Markus Sontheimer. À l'ère de l'Industrie 4.0, DB Schenker a conscience de l'importance de cette transformation et des horizons qu'elle ouvre. Nous œuvrons ensemble à la création de solutions innovantes en vue de faire face aux futures offres de la concurrence. »

« Le travail au sein d'un laboratoire d'entreprise vient en complément de notre collaboration habituelle dans le cadre des projets de recherche individuels. Il peut accroître considérablement le rythme et l'efficacité de la recherche, affirme le Professeur Boris Otto, Directeur de la gestion de l'information et de l'ingénierie à l'Institut Fraunhofer pour les flux matériels et la logistique. L'idée générale est d'œuvrer ensemble à l'élaboration de prototypes dans des domaines innovants pour regrouper notre expérience dans la mise en œuvre de nouvelles technologies et de nouveaux modèles numériques, et ce, dans un laps de temps très court. Les solutions démontrant leur efficacité en tant que prototypes peuvent ensuite rapidement être déployées dans d'autres domaines d'application. »

 Pour découvrir des photos ainsi qu'une vidéo du Laboratoire DB Schenker, rendez-vous sur :

www.deutschebahn.com/mediathek

https://www.youtube.com/watch?v=8O0D-v8ss0g

Des exemples de Logistique 4.0 au Laboratoire DB Schenker pour la logistique et la numérisation (Dortmund)

Imprimantes 3D, réalité augmentée, Internet des objets... Sont-ils à la hauteur des attentes ?

« De quelles technologies pouvons-nous concrètement tirer parti aujourd'hui, et lesquelles mériteraient d'être améliorées avant leur mise en œuvre ? Avec quels processus et modèles d'affaires s'associeraient-elles le mieux et créeraient-elles le maximum de valeur pour nos clients et notre société ? Il s'agit de questions importantes, auxquelles DB Schenker a tenté de répondre via des recherches approfondies dans son Laboratoire. Si nous pouvons déjà répondre à certaines interrogations, la cadence du développement s'accélère aujourd'hui dans ces domaines. À titre d'exemple, nous avons élaboré des concepts d'application de l'impression 3D au sein de la chaîne d'approvisionnement.

Dans l'avenir, en tant que spécialistes de la logistique, nous devrons identifier précisément les composants de produit qui devront encore être stockés dans nos centres logistiques et ceux que nous pourrons produire nous-mêmes par impression. Il est d'ailleurs aujourd'hui avantageux d'importer en Europe les imprimantes 3D et leurs consommables. » (M. Sontheimer)

 

L'optimisation par simple pression d'un bouton

« Comment charger un maximum de produits dans le moins de camions possible ? Ce casse-tête prend beaucoup de temps à résoudre. Le Laboratoire a toutefois conçu un programme qui génère une solution par simple pression d'un bouton, tout en laissant aux répartiteurs la liberté d'appliquer ou non cette solution et de l'améliorer. Ce logiciel et le désir d'expérimentation sont complémentaires. Il en résulte une optimisation de la capacité, le tout en moins de temps. (M. Sontheimer)

 

Exemple : un logiciel innovant pour la gestion des entrepôts

« Avec l'aide de l'Institut Fraunhofer IML, nous avons récemment mis au point à Dortmund un prototype logiciel capable d'anticiper les retards de livraison dans les entrepôts logistiques. Ce programme est aussi en mesure de suggérer automatiquement des moyens de prévenir les ralentissements, par exemple via l'ajustement des horaires du personnel. Pour élaborer ce prototype, il a fallu alimenter une base de données avec des informations sur le trafic, les inventaires, ou encore les vacances et congés des employés, puis la tester. Avec cette solution, nous pourrons informer plus rapidement les clients des problèmes tout en minimisant leur impact grâce à notre réactivité accrue. Nous avons prévu de déployer le logiciel pilote à partir de l'automne 2016 au sein des opérations planifiées et de le mettre en œuvre le plus rapidement possible dans des entrepôts spécifiques de logistique contractuelle. » (M. Sontheimer)

Dernière mise à jour: 08/07/2016

Vers le haut de page